Bio – Philosophie

photo-siteBiographie

Jean-François pratique le yoga depuis 1997 et l’enseigne depuis 12 ans dans différents centres à Montréal. Il enseigne présentement au Sanctuaire Midtown à Montréal. Son enseignement prend sa source dans la tradition Hatha de l’école de Yoga Satyam de Montréal, son centre d’attache où il a fait la 1iére certification SATYAM (354h) et la 2iéme certification JYOTI (210h) l’importance du cheminement personnel pour pouvoir bien enseigner. Il est aussi un gradué du Forum et du Cours avancé de Landmark Education (ateliers de transformation). Jean-François est aussi un enseignant de 6ème année depuis 17 ans et enseigne le yoga à ses élèves. Il a aussi implanté un programme de méditation dans son école. Son enseignement du yoga est basé sur les bienfaits physiques, biomécaniques et biochimiques du yoga mais également sur les bienfaits psychologiques, sur le cheminement vers l’intérieur, là où sommeille tout le potentiel de chaque être humain.

Jean-François has been practicing yoga since 1997 and has taught for 12 years in various centers in Montreal. He presently teaches at the Midtown Sanctuaire in Montreal. His teachings are rooted in the tradition of the Satyam Yoga School of Montreal, where he completed the 1st certification SATYAM (354h) and the 2nd certification JYOTI (210h) (a training based on the importance of knowing oneself’s to better teach students). Jean-François is also a grade 6 teacher with 17 years of experience. He teaches yoga to his students and created a meditation program he gives once a week throughout the school. He is also a graduate of the Forum and the Advance course of Landmark Education program. His teachings are based on the physical benefits of yoga but also on the spiritual side of the practice. He believes that yoga leads to the discovery of one’s inner being, which is the source of all human potential.

Philosophie du yoga.

Le Yoga et ses bienfaits aux niveaux bio-mécaniques, bio-chimiques et physiologiques.

Le yoga est bon pour tout le monde! De la maman avec bébé en yoga post-natal aux personnes âgées en passant par l’ado et l’homme ou la femme d’affaire. Le yoga c’est bon pour tous. Dans notre monde d’aujourd’hui où nous sommes quotidiennement agressés par diverses sources de stress, la performance, les attentes au travail, à la maison, le trafic, la pollution, etc.. et etc… Les tensions montent, s’accumulent dans les corps, dans les têtes et aussi dans les coeurs. On a besoin de se relaxer, de se restaurer, de refaire le plein d’énergie mais aussi de se reconnecter à soi, aux autres. On a besoin de calme.

Quand le corps est agressé, il se sent en déséquilibre. C’est un principe assez simple. Par exemple quand le corps mange trop, il se crée un déséquilibre. Quand le corps ne mange pas assez, il se crée aussi un déséquilibre. Le premier but du yoga est de ramener l’harmonie dans le corps physique. Et cela à travers toute une série de postures plus ou moins complexes et placées dans un ordre bien précis. Elles sont comme des clés qui vont stimuler différentes parties du corps, et agir sur tous les différents systèmes du corps humain, articulaire, musculaire, nerveux, pulmonaire, digestif, cardio-vasculaire, lymphatique, endocrinien, etc… afin de ramener l’équilibre dans le corps.

Le corps physique est une machine fascinante, et comme toute machine, elle a besoin d’être réglée, lubrifiée, ajustée pour pouvoir la faire marcher à son plein potentiel. En Yoga, certaines postures vont tout de suite agir sur telle ou telle douleur créée par une tension logée dans une partie spécifique de votre corps. Ce qui vous fera ressentir un soulagement immédiat et rapporter l’équilibre dans cette partie du corps. Mais ce n’est pas tout, le corps est aussi un véritable laboratoire chimique. Certaines postures vont stimuler certaines glandes responsables de secréter des hormones liées au bon fonctionnement du corps. Par exemple, il existe une posture en yoga qui en faisant une pression sur la thyroïde va la stimuler. Cette glande qui est toute une usine chimique est responsable du métabolisme et du bon fonctionnement des organes. Elle a un impact sur l’humeur, la fréquence cardiaque, le taux de cholestérol, le poids, l’énergie, la texture de la peau, la fertilité, la régularité menstruelle, la mémoire, et bien d’autres. .Ainsi pendant une séance de yoga, toutes ces postures vont amener le corps à rééquilibrer et harmoniser tous ces systèmes ensemble.

Quand le corps est équilibré, alors le mental se calme, et là commence la vraie relaxation et la reconnexion à soi-même. Cela se passe à la fin de la séance allongé au sol en posture de relaxation. Le système nerveux est au ralenti, le corps musculaire n’est plus stimulé, c’est le temps de relâcher les dernières tensions, le mental bien moins agité commence à devenir plus présent à l’état de relaxation. Le corps développe des sensations à un niveau plus subtil. la respiration ralentit, devient régulière et profonde.  Lors d’une première séance, on peut ressentir instantanément cet état de bien être physique qui reste présent même quelques heures après avoir quitté le centre de yoga. Bien sûr avant que de nouvelles tensions renaissent. C’est pourquoi, le yoga devient une pratique quotidienne qui aide à traverser les stress plus facilement.

Namaste!

Le Yoga et ses bienfaits psychologiques.

Le Yoga travaille aussi à un niveau plus subtil. Le corps émotionnel et psychique.

On devient bien moins réactif à des situations stressantes. À travers diverses postures et techniques de respiration et de relaxation, le yoga agit sur le système para-sympathique, qui amène le corps à un état de relaxation. On devient beaucoup plus calme dans le trafic, devant une personne en colère. Cela donne le temps de réfléchir à la meilleure décision à prendre pour répondre à un stress.

Quand le corps est relaxé, le mental est moins agité et il est plus facile d’entrer en contact avec nos émotions. Pour les observer, pour en prendre conscience et faire les choix justes pour équilibrer notre vie. Le but rechercher n’est-il pas de se sentir bien. Si l’on a faim, on va éprouver une insatisfaction et la façon de se sentir bien va être de se nourrir. Mais le fait de manger trop, c’est aussi se nourrir mais sans nécessairement nous faire sentir bien. Pourquoi ne nous sommes pas arrêtés de manger au moment où c’est assez pour se sentir bien. Quelle était la pulsion qui nous a fait reprendre cette part en plus alors qu’on le savait bien qu’elle nous serait désagréable plus tard. La contemplation du mental en yoga nous permet de nous arrêter sur nos excès que ce soit la nourriture, la télévision, l’alcool, la cigarette, etc…il nous permet de prendre conscience de nos comportements et de nos choix. Cela peut prendre des années avant de prendre conscience qu’un changement apporterait plus de bien être si on l’appliquait. Le yoga a ce pouvoir d’installer progressivement cette conscience du changement car il se crée une connexion entre ce que l’on ressent au niveau physique et ce que l’on pense.  Elle s’imprime alors dans le mental. C’est le temps de passer à l’action. Et l’on fait des choix plus éclairés.

Il est prouvé maintenant que le yoga réduit l’anxiété et la dépression. Certaines postures vont créer dans le corps une production d’hormones qui vont ralentir le rythme cardiaque, qui vont produire des endorphines qui donnent une sensation de plaisir et de bien être.

Il est prouvé aussi que le yoga améliore la mémoire, la concentration. Des réflexes comme poser son cellulaire quand quelqu’un est en notre présence, ou regarder quelqu’un dans les yeux et développer une écoute sincère, deviennent naturels.

En yoga, quand on fait une posture d’un côté du corps, on fait toujours l’autre avec le but bien sûr de chercher cet équilibre à tous les niveaux. D’ailleurs les postures sont bien souvent un reflet de ce que l’on ressent à l’intérieur. Quand on travaille les deux côtés du corps, les deux hémisphères du cerveau sont stimulés, le gauche avec son côté analytique et le droit avec son côté créatif.

Le corps est une imprimante. Et tout corps a une histoire, une histoire avec des traumatismes petits et grands. Et ces traumatismes se sont imprimés dans le corps émotionnel comme on l’appelle dans le jargon du yoga. Et plus on pratique le yoga, et plus le corps s’ouvre faisant ressortir cette mémoire des traumatismes. Et comme le yoga enseigne à s’accepter soi-même et à s’aimer soi-même, quand on saisit un de ces moments là et qu’on ne le refoule pas, c’est un moment de guérison.  J’ai souvent vu des gens relâcher des émotions et pleurer sur leur tapis de yoga. Une femme un jour m’a dit. Aujourd’hui, il y a un grand poids qui est sorti de ma poitrine. Elle avait lâché prise sur un événement souffrant. Elle a quitté la classe avec un grand sourire sur le visage. Ce sont des moment privilégiés en yoga.

Namaste

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s